MONTAGNAC

Situé dans l'Ariège, Montagnac constitue le fief de Raymond (Raymond-Joseph) de Banyuls, marquis de Montferré (6e)(1811-1876), puis de sa seconde épouse devenue veuve, Blanche, née de Thonel d’Orgeix, au décès de celle-ci en 1880.

Issu du second mariage (remarié en 1810 car veuf en 1798) de son père Raymond (5e marquis de Montferré), il est le seul héritier, ses quatre demi-frères et sœurs du premier mariage étant morts en bas âge.

Il est élève à l’Ecole Militaire de La Flèche de 1821 à 1829. Il se marie une première fois le 28 septembre 1856 à Pamiers (09), avec Antoinette Dufay (1804-1861), fille d’Antoine-Jacques Dufay, ancien officier de l'armée de Condé, chevalier de Saint-Louis. La famille Dufay réside alors à Pamiers, dans l’Ariège, c’est tout naturellement, les fiefs du Roussillon étant perdus, que Raymond s’installe avec son épouse dans la région, à une dizaine de kilomètres de là, à Montagnac, propriété située sur la commune de Saint-Félix de Tournegat. Le couple n’aura pas d’enfant.

Raymond est veuf en 1861. Il épouse en secondes noces le 20 mars 1962 Blanche de Thonel d’Orgeix (1828-1881), de 17 ans sa cadette, fille de Jean-François de Thonel, marquis d’Orgeix (1e, 30 août 1817), colonel des gardes nationales de l'Ardèche et maître de forges, résidant à Ax les Thermes à une cinquantaine de kilomètres de là. Il ne naîtra aucun enfant non plus de cette seconde union.

Tandis que son père passe la fin de sa vie à tenter de remettre la main sur une partie de ses fiefs roussillonnais confisqués par l’Etat suite à l’émigration de la famille en 1791, Raymond réclame quant à lui la rectification de son état civil (rétablissement de la double particule) et de son titre sur ses papiers d’identité (marquis en 1833 à la mort de son père). L’audience du 8 juillet 1862, cour impériale de Montpellier, lui donne raison pour le premier point mais se déclare incompétente pour le second. A sa mort en 1876, sa femme, fait parvenir à son neveu Henri établi au Gué des Pierres (Livet-en-Charnie, Mayenne), les papiers de famille et le titre de marquis. En 1881, Blanche de Banyuls, marquise de Montferré décède à Montagnac sans enfant : c’est la fin de la famille de Banyuls dans le Sud de la France. En 1881, la famille de Banyuls de Montferré est uniquement représentée par Henri, orphelin à l’âge de un an, sa mère Charlotte Georgette née de Montecler, sa femme Marie-Pauline née Fournier de Boisayrault d’Oyron et leurs deux fils Marie-Henry né en 1862 et Raoul né en 1863.

Joseph de Banyuls de Montferré, marquis de Montferrer (1723-1801)
&1746 Jacquette de Bellissen (1728-1789)

|


|

|

Raymond de Banyuls, marquis de Montferrer (1747-1829)
&1776 Jeanne de Ros (1753-1798)
&1810 Marie-Thérèse Gandouard de Magny (1771-1821)

Joseph de Banyuls, comte de Montferré (1764-1833)
&1791 Victoire de La Croix de Castries (1765-?)

|

|

Raymond de Banyuls, marquis de Montferrer 1811-1876
&1856 Antoinette du Fay (1804-1861)
&1862 Blanche de Thonel d'Orgeix (1828-1881)

Ernest de Banyuls, vicomte de Montferré (1795-1827)
&1826 Charlotte Georgette de Montecler 1804-1883

 

|

 

Henri de Banyuls, marquis de Montferré (1826-1910)
&1861 Marie-Pauline Fournier de Boisayrault d'Oyron (1838-1868)
dont postérité

Montagnac passe ensuite à la famille de Thonel d’Orgeix : le château est cité comme propriété du marquis d’Orgeix (Créé marquis à titre héréditaire par lettres patentes du 30 août 1817).
La propriété est actuellement transformée en chambre d’hôtes tenues par des Anglais (visible sur http://www.montagnac.eu/ ou http://www.holiday-rentals.co.uk/France/Midi-Pyrenees/holiday-apartment-Ariege/p70239.htm)

MontagnacMontagnacMontagnacMontagnacMontagnacMontagnacMontagnacMontagnacMontagnacMontagnacMontagnacMontagnacMontagnacMontagnac

© www.montferre.com 2013